SOMAINA – Trek de découverte culturelle de 3 jours

Temps de voiture : 25 min aller  ,  20 min retour         Dénivelé : 400m le 1er jour , 400m le 2e jour,  400m le 3e jour

Difficulté : moyen                                                       Temps de marche : 5h le 1er jour,  6h le 2e jour,   5h le 3e jour

Intérêt de la randonnée : trek de 3 jours pour randonneurs assez bons. Ce magnifique trek offre l’avantage de relier Ambalavao depuis Fianarantsoa avec une succession de paysages d’une étonnante diversité, dont vous ne vous lasserez pas. Vous vous sentirez loin, mais vraiment ! Traversées de villages insolites, paysage de montagne, vallons cultivés, falaises peuplées de lémuriens, décors de l’ouest avec ses pâturages à perte de vue, panorama sur l’Andringitra, piscines naturelles… Un vrai régal ! A ne manquersous aucun prétexte !

 DESCRIPTION DE LA RANDONNEE

 Jour 1          5 heures de marche et 400m de dénivelé.

Départ en voiture de Fianarantsoa, et dépose à environ 20 Km au Sud, sur la RN 7.

On quitte la route pour attaquer une montée sur un plateau largement cultivé, au pied de la montagne de Somaina. Ici commence votre immersion dans les profondeurs Betsileo ! Accrochez vous c’est parti ! Le chemin prend des allures de sentier de montagne pour basculer de l’autre côté du miroir ! Passage de col, et un nouveau paysage inonde déjà votre vision. Traversée au milieu de gros blocs de granit, passage dans un résidu de forêt primaire de montagne, et vous voilà arrivés au pied d’une belle face rocheuse où vous ferez votre premier bivouac.

Jour 2              6 heures de marche et 400 m de dénivelé.

Après le petit déjeuner à la fraîcheur de l’aube, la journée commence avec une petite montée qui vous mettra rapidement des chaleurs ! Passage au pied de la falaise de vohimarina (la montagne plate), dont on ne peut détacher ses yeux ! Puis, un peu plus loin, traversée du village du même nom, où vous pourrez, exceptionnellement vous ravitailler de quelques rares marchandises et boire un coup avant de repartir pour la vallée de Vohibe (la grande montagne). Ici, c’est le désert côté forêt, à se demander comment font les gens qui vivent ici pour se chauffer et faire la cuisine. La tradition d’élevage de zébus se fait sentir avec ses pâturages qui n’en finissent pas. Nouveau col, et encore un nouveau spectacle de beauté s’étire sous vos yeux, façonné par la magie de la nature et l’action de l’homme. Sur les pentes environnantes vivent quelques lémuriens que vous aurez peut-être l’occasion de croiser avec de la chance. Le chemin serpente le long d’une agréable rivière qui vous conduira à votre prochain lieu de bivouac, logé au pied d’une magnifique falaise façonnée par l’érosion et le temps aux allures de roches de l’Isalo. Petit cadeau avant le coucher du soleil. C’est l’heure pour nos amis Lémurs catta de sortir de leur cachette pour redescendre près du village afin manger quelques fruits. Vous pourrez les entendre pousser leurs cris reconnaissables qui vous indiqueront leur présence. Retour au village pour ce bivouac de bout du monde.

Jour 3                  5 heures de marche et 400 m de dénivelé.

Réveil avec nos copains lémuriens à l’aube pour une nouvelle observation en ce lieu de liberté. Ce charmant village Betsileo se trouve à la limite culturelle avec les Baras dont on peut ressentir les influences, notamment avec le nombre de fosse à zébus important, et les tombeaux perchés dans les falaises. Mélange de cultures qui fait la richesse de ces lieux tranquilles. On repart en direction du col qui vous amènera sur Ambalavao après une belle montée au pied du pic Vohibe quiculmine à 2071m. Arrivée au col pour découvrir un paysage d’exception avec le massif de l’Andringitra en face de vous, et la femme couchée qui se dresse juste devant. Et pour bien terminer, un petit arrêt au bord de jolies petites cascades et quelques piscines naturelles, dans le lit de ce torrent qui a taillé ces merveilles pour votre plus grande joie. Encore quelques pas avant d’arriver sur la piste où un véhicule vous attend pour vous ramener à Ambalavao.

La balade est terminée, mais les souvenirs de ce trek, eux, continueront de vous rappeler que tout ça n’était pas un rêve !